Il y en a deux, mais ton choix doit être unique.
 

Partagez | .
 

 Tarzan ? [Privé : Lana Rothschild]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Endless Darkwood
~Elève~

avatar
~Elève~

Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2014

MessageSujet: Tarzan ? [Privé : Lana Rothschild]    Dim 23 Fév - 18:47

Endless Darkwood au crépuscule.
Depuis le temps qu’il est ici, ce jeune homme connaît bien les recoins de cet établissement. Il y a certains endroits qu’il apprécie, bien qu’il n’en ait pas l’air. Il a l’habitude de se balader tranquillement sans vraiment se soucier de ce qui se passe aux alentours. De marcher après avoir finis tous les devoirs et Cie. De vadrouiller dans le coin en attendant le couvre-feu. Mais cette fois, c’est différent. Le garçon est en pleine recherche d’un endroit particulier où il pourrait se cacher. Il aurait bien voulu traîner dans les parages comme il le fait à chaque fois depuis qu’il a décidé de sortir de sa chambre. Il aurait bien voulu cette tranquillité qui l’envahit à chaque sortie. Mais il le sait très bien : nous n’obtenons pas toujours ce que nous voulons. Ceci dit, à la place du silence, il a un petit groupe d’individus mâles aux environs de son âge à sa poursuite. Son attitude les a intrigué, apparemment, et Endless ne cherche pas à guerroyer avec eux. Il n’a jamais voulu s’attirer du mécontentement. Ainsi a-t-il atterrit dans la cours de la Dream School. Il a eu du mal à semer cette poignée d’homme et encore cherche-t-il à être sûr d’en être loin ; d’avoir quitté leur champ de vision pour de bon. Les murs et les portes ne suffisent pas. Pour cet être, une cachette est nécessaire.
Il a donc trouvé cet arbre au feuillage épais et bien vert. Les branches semblant consistantes ; le jeune homme décide donc d’y grimper. Cependant, le tronc de cet arbre demeure lisse et compliqué à monter au départ. Pourtant, les voix du groupement reviennent à son ouïe. Elles s’amplifient de même, ce qui rassure de loin le silencieux. Ce dernier cherche à aller plus loin en vain : ses poursuivants l’ont repéré et se dirigent désormais vers lui hâtivement. Leur allure s’accélère au fur et à mesure qu’ils approchent le non-bavard. Celui-ci en est friqué sans vraiment savoir que faire pour éviter une mêlée. Regardant à gauche, puis à droite, il allait continuer son chemin en oubliant l’arbre, mais d’autres silhouettes arrivent par-là de même. Leurs expressions fait comprendre à Endless qu’ils ne sont que des complices. Deux solutions donc restantes – l’une de monter l’arbre et l’autre d’utiliser les poings-, afin de ne pas avoir de blessés aux abords, il se voit d’opter pour la première. Le temps lui manque pourtant de se hisser à travers ces feuilles. Y aller à vive allure parait impossible. Mais j’ai beau parler, j’ai oublié une chose. Je n’aurais jamais prévu de le voir employer son pouvoir. Je sais qu’il est pacifique, qu’il ne ferait de mal à personne dans son état normal. Mais se mettre en « Evil mode » afin d’échapper à une bataille, une bagarre ? Ce n’est qu’une bonne idée pour lui, le gentil-homme-distant. Ce qui m’étonne, c’est qu’il peut bien se débarrasser d’eux grâce à son pouvoir car… oh. Je suis bête. Il ne veut pas de coups. Pas envers des gens qui lui sont quelque peu semblables, pas envers des personnes de la même école que lui.
Le voilà donc en train de monter promptement sur l’arbre alors qu’il a les yeux rouges. D’une manière habile et vive, il est vite arrivé à une hauteur plutôt élevée. Du haut, il doit pouvoir apercevoir les hommes qui cherchent à le rejoindre sans y parvenir. D’ici, je peux distinguer son visage : un sourire étrangement sadique aux lèvres ainsi que des yeux d’une teinte de sang. Mais tout ceci a disparu bien vite. Il a vite regagné son expression habituelle, observant les êtres en bas qui cherchent à le tabasser. Va-t-il rester là longtemps ? Je suis sûr que, kit à rester perché toute la soirée –voir la nuit s’il le faut-, il va faire en sorte d’éviter toutes guerres inutiles avec ces assaillants. Malgré que ceux-là lui ordonnent de descendre, je le vois qui balance ses pieds à les regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Rothschild
~Elève fille~

avatar
~Elève fille~

Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 20
Localisation : Dans ton frigo. ~

MessageSujet: Re: Tarzan ? [Privé : Lana Rothschild]    Dim 23 Fév - 21:10


Le cercle lumineux décline peu à peu, marquant la fin d'une journée fade et monotone. Cela fait maintenant quelques temps que je séjourne ici, et je m'ennuie à en mourir. Il n'y a véritablement rien d'intéressant dans cet endroit. De plus, pourquoi faire des efforts à l'école alors que Maman n'est même plus là pour être fière de moi ? Puis... on ne mange même pas de super gâteaux à la fraise, ici. Non, franchement... je ne suis pas enchantée à l'idée de passer quelques années ici. Bien au contraire.

Je déambule actuellement dans les couloirs, capuche sur la tête, cherchant la plus minime des distractions. Je marche sans savoir où je vais, et pour être tout à fait honnête je ne connais pas encore le bâtiment et je n'ai aucun sens de l'orientation. A noter que paradoxalement, quand il s'agit d'Illusion, je deviens plutôt douée pour créer des labyrinthes ! D'ailleurs, l'illusion ferait un bon moyen de divertissement, je trouve. C'est marrant de jouer avec les nerfs des autres. Mais malheureusement, je dois remettre ce jeu à plus tard, car pour que ça soit drôle, il faut que je connaisse un minimum les peurs de ma ou mes victimes, bah oui. Une illusion, ça se prépare !

Tellement concentrée sur mes proies potentielles, je ne remarque pas tout de suite que je me dirige vers la cour, et je ne remarque pas non plus... un véritable troupeau de taureaux, de moutons, d'autruches enragées -bref appelez ça comme vous voulez, qui fonce droit sur moi. Enfin... pas directement sur moi, disons que je suis dans leur trajectoire. Rapidement, je lève la tête et pose mes yeux sur le troupeau de sauvages qui fait, soit dit en passant, un boucan gigantesque. Me décalant au dernier moment pour esquiver ces pensionnaires et ainsi éviter de me faire littéralement piétiner, mes yeux s'écarquillent tandis que ma bouche forme un « o » parfait. Scotchée, tout bonnement estomaquée, je reste plantée là une bonne dizaine de secondes, comme si on venait tout juste d'appuyer sur le bouton « pause » de la télécommande.

«  - Hey ! On ne cours pas dans les couloirs, bande d’idiots ! »

C'est cool, Lana. Te rends-tu compte que tu parles toute seule ? Ma voix résonne dans le couloir vide, se répercutant contre les murs pour former un faible écho. Je continue machinalement ma marche, en direction de toute cette testostérone. Il doit vraiment se passer un truc super important pour qu'ils se mettent tous à courir comme ça ! Enfin une distraction ! Si ça se trouve, un poulpe mutant est en train d'attaquer l'école, ou alors, alors... les monstres débarquent ! Tous en position de combat ! Motivée par la venue de cet événement, et inévitablement poussée par une curiosité sournoise, je me mets moi aussi à courir pour gagner l'extérieur du bâtiment. A l'affût du moindre mouvement de foule, je remarque que le troupeau encercle maintenant un des arbres de la cour. Le poulpe serait dans un arbre ? Mais qui peut bien déclencher une telle agitation ? Hum... ça sent le plan foireux, tout ça. Je m'approche timidement de l'arbre en question, mes yeux bleus scrutant attentivement les alentours. Je peux nettement les entendre beugler quelque chose d'incompréhensible, leurs voix s'entremêlant provoquent un joyeux désordre. C'est tellement... pathétique. Bon aller, qu'est-ce qu'il y a dans cet arbre ? Un oiseau ? Ils veulent le manger, c'est ça ? A les voir gesticuler comme des bêtes, c'est vraiment ce que je commence à me dire. Argh... Je ne vois rien du tout, ils sont trop grands ! Pourquoi la nature m'a faite aussi petite ? Bon, pas le choix, je dois me faufiler pour espérer y voir quelque chose. Rajustant soigneusement ma capuche, je me fraye un chemin en bousculant les quelques géants qui bloquent le passage pour enfin me retrouver face à l'arbre.

«  - Aller, quelque chose d’intéressant, s’il vous plaît… ! »

Suspense. Je lève la tête. Rien. Je plisse les yeux... Et vois enfin ... un type qui squatte l'arbre. Un pensionnaire perché sur un arbre... Un... Je cligne rapidement des yeux, sans comprendre. Soudain, je porte ma main à mon front, profondément déçue et désespérée par l'attitude de mes camarades. Comment peut-on être aussi idiot ? Bon dieu mais où est-ce que j'ai atterrit ?! Du calme, Lana. Ce mec a forcément du faire quelque chose de mal, pour se faire courser par ces moutons. Il a peut-être volé quelque chose ? Mhh, pourquoi pas, il a une tête de voyou. Quoique... Il est un peu trop haut pour que je puisse distinguer très nettement son visage. Je rectifie, il a une allure de voyou. Spontanément, je lui adresse un grand coucou en agitant les bras puis me retourne vers les sauvages.

«  - Dites, ehh... Si vous voulez tant le faire descendre, vous pourriez très bien utiliser vos pouvoirs, nan ? Vous en avez, n'est-ce pas ? Rassurez-moi, avez-vous au moins envisagé cette possibilité ? »

Je ris nerveusement. Ma petite voix ne trouve pas d'auditeurs. Bande d'idiots sans cervelle. Je me retourne une nouvelle fois vers le voyou, dans l'intention de vérifier s'il n'a vraiment rien chapardé, histoire de pouvoir retourner vagabonder sereinement.

«  - Ehh, le chimpanzé ! T’as peur de descendre ? »

Cette fois, ma voix couvre quelque peu celles des sauvages, et les atténue même. Je suis trop forte, et oui.

« - Tu veux que je vienne te chercher ? »

Un sourire ironique étire mes lèvres. Ok, je suis pas capable de grimper aussi haut, certes... Mais je peux toujours le faire descendre, non ? Peut-être qu'après tout, j'ai trouvé ma distraction de la journée... ? Bon, j'aurais largement préféré le poulpe géant à ces sauvages, mais je me contente de ce que j'ai. Et puis, il semble que ma petite intervention a calmé certains idiots, c'est déjà ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Endless Darkwood
~Elève~

avatar
~Elève~

Messages : 26
Date d'inscription : 09/02/2014

MessageSujet: Re: Tarzan ? [Privé : Lana Rothschild]    Lun 24 Fév - 5:59

[Excuse-moi mais j'ai dû modifié un peu le bas.... j'ai relus et c'est assez incompréhensible.]

Qui aurait cru une telle chose ?
Quand j’ai vu la petite arriver, je ne pensais pas qu’elle aurait autant de tutelle sur les hommes l’entourant actuellement. Elle est la seule fille parmi eux, la plus petite de même, et celle qui est assez intelligente aussi. Pourquoi est-elle la seule à avoir deviné pour les pouvoirs ? Endless n’est pas le seul à s’en servir.  Si ça se trouve, de leur âge, ces êtres maîtrisent soit le pouvoir soit une arme. Oh mon jeune homme, j’espère que tu réussiras à t’en tirer cette fois. Ton comportement t’a attiré du désagrément envers ces individus. La jeune fille semble bien vouloir s’en mêler de même, laissant place à la honte pour ses complices qui commencent déjà à s’éloigner. Je les comprends : leur taille et leur agressivité paraissent bien bas aux côté de cette fille à la chevelure rose. Ainsi l’ont-ils laissée seule en quelques instants. Moi, je préfère observer la scène en utilisant mon pouvoir. Ben quoi ? Je suis un élève de la Dream School et je maîtrise l’invisibilité. C’est parfait pour me camoufler afin d’observer ce gars étrange qui ne fait que m’intriguer quelques soient ses faits et gestes.
Endless Darkwood regardait fixement son interlocutrice qui venait de l’appeler chimpanzé. A l’entente de ce mot, j’ai remarqué qu’il a haussé un sourcil. Ca s’est vu, quand il s’est mis debout, qu’il a cherché à aller plus haut. Mais la voix de la mignonne – qui ne semble plus l’être vu sa façon de parler- l’a interrompu. Va-t-elle vraiment réussir à faire descendre ce singe de là ? Certes, elle doit avoir un pouvoir ou une arme quelque part. Je ne la sous-estime pas et encore moins le contraire. Mais je pense qu’il descendra tout seul puisque les voyous des parages sont partis. Peut-être qu’il va rester là aussi, à attendre qu’elle s’en aille de même. Comme je l’ai dit plutôt, kit à rester là tout bonnement longtemps, si c’est pour ses intérêts, il y résidera. Peut-être qu’il patientera jusqu’à ce que les environs soient déserts. Ceci dit, il reste encore cette fille aux yeux bleus !
Encore sur sa branche, debout et appuyé contre le tronc de l’arbre, le silencieux a fini par remonter sa capuche et de  desc… endre… Um. Je me suis trompé. Je me suis totalement gouré. Il est descendu en fait. Mais il est resté muet envers cette jeune fille. Il met ses mains dans ses poches et marche dans la direction opposée. Je ne dois surtout pas le perdre de vue. Il a encore ce visage de marbre en fixant maladroitement le sol. Se capuche camoufle parfaitement ses cheveux, de devant sa tête se voit pourtant bien. Je ne peux prophétiser ce qu’il a dans la tête mais je peux dire qu’il cherche à s’éloigner.
Là, il se stoppe, et comme lui je revois le même groupement de mecs mais cette fois… armés! Sont-ils tant fâchés à cause de la contenance de ce garçon ? Pour faire plus claire, il y en n’avait que trois au début. Des filles, apparemment leurs petites amies, voulaient discuter avec Endless afin de mieux le connaître. Ceci a causé la jalousie des hommes qui se sont approchés pour surveiller. Au moment où ils commençaient à barber le muet, celui-ci s’est levé sans rien dire à son habitude, s’éloignant de son égard. A plusieurs reprises l’a-t-il fait, je me vois pouvoir dire que cette bande de gars s’est vite énervée. Peut-être qu’ils vont le faire parler par la force… Même dans une école telle que celle-ci, je ne comprendrai jamais la façon de réfléchir de certains gens.
Mon sujet recule de quelques pas, résidant inquiet. Il ne peut plus atteindre son arbre puisque de derrière aussi il y en a. Va-t-il être obliger d’utiliser son pouvoir pour se défendre face à ses collègues ? Peu importe : il est encerclé donc il n’a pas vraiment le choix. Ainsi je peux le voir fermer ses yeux, cacher ses prunelles noires mates, et les ré-ouvrir sous cette couleur rouge. Un sourire sadique apparaît sur ses lèvres et… hey. Il est où ? Où est-il ? Je ne l’ai… ah. Bah le voilà. Je me demande comment il a fait, mais il est en haut, sur un autre arbre plus proche du cercle, avec une position de Spiderman sur une branche. Une seconde… on parle de Tarzan là, pas de Spiderman ! Bref. Il regarde le cercle d’une manière sadique, ce qui amplifie avec ses yeux couleur sang. Et encore, il vente légèrement et sa capuche est retirée par le souffle. Eh… la fille de tout à l’heure, où est-elle ? … Il est vrai qu'elle est petite. Ce doit être dur de l'apercevoir derrière cette émeute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tarzan ? [Privé : Lana Rothschild]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tarzan ? [Privé : Lana Rothschild]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Schools ::  :: Etablissement des Humains: la Dream School :: La cour-